top of page

Être une maman connectée!

Bon on va se le dire, être une maman c’est tout un rôle! La minute qu’on voit la ligne sur le test de grossesse, c’est parti pour une aventure qui souvent rime avec amour, culpabilité, sacrifices, rires de fou, pureté, don de soi et aussi oublie de soi.



Y’a personne qui nous donne un mode d’emploi de comment être une mère ou de comment rester connectée à soi tout en étant mère!😅


On a vu nos mères se sacrifier pour nous ou courir après leur queue pour avoir une carrière et s’occuper de nous.

On les a vu se dévouer et se fendre en quatre pour que notre vie soit différente de la leur. Elles ont réussi, mais souvent à quel prix? Et dans quelle harmonie?


On le sait la maternité aujourd’hui c’est autre chose. On essaie de rester connectée à soi et ses besoins tout en donnant tous les outils qu’on peut à un petit être humain.


On a un peu plus d’équilibre, de liberté, même si des fois, je trouve que les réseaux sociaux sont durs pour les mères…


Organisation 101, la maison parfaite avec les contenants toutes pareils;


Parenting skills 101, où il y a des milliers de trucs pour élever ton enfant

«de la bonne manière »;


Mom fit 101 où tu devrais avoir des abdos 2 mois après avoir accouché et où le périnée n’existe pas à part croiser ses jambes quand t’atchoumes parce que « avoir des fuites c’est normal après avoir accouché » (oui, je bouille par en dedans quand j’entends ça) ;


Et pleins d’autres délires que je passe. 😊


Heureusement que la vie est bien faite et qu’il y a aussi l’autre côté de la médaille sur les réseaux :


Des mamans qui sont dans la douceur et la bienveillance envers elles et leurs enfants;


Des mamans qui s’écoutent, qui se donnent du temps pour être plus dispos à leurs enfants;


Des mamans qui montrent les vraies affaires, du tout croche et du spontanné, des yeux cernées et des chandails sales;


Des mamans qui prennent soin d’elles et qui donnent tellement un bel exemple à leur enfant;


Des mamans qui partagent avec amour leur expérience pour qu’on se sente moins seules dans la maternité et qu’on puisse, sans jugement, se supporter entre mamans et se donner les tapes dans le dos qu’on mérite.


Et dans tout ça, je me suis fait la réflexion, est-ce qu’une maman ça peut être connectée à elle tout en étant une bonne mère? Dans sa tête, son corps et son corps pour être libre dans sa vie et dans sa famille?

Et si en étant connectée à soi on était encore de meilleures mères?


Ma réponse, a été OUI!!!! Tellement!!!


Et on fait ça comment être une mère connectée?


On ramène la tête, le corps et le cœur en union et on vit incarnée, dans le ici et maintenant en trouvant l’harmonie entre la charge mentale, le mouvement et les émotions!


Possible?


Oui toujours quand on fait le plus petit pas possible à tous les jours!


Je te laisse ici trois petits pas pour connecter ta tête, ton corps et ton coeur et devenir une maman encore plus incarnée !




Premier petit pas : Sortir de la poule pas de tête


Le mental d’une mère c’est fort, tellement fort, que pendant la grossesse, le cerveau se restructure pour mieux comprendre et répondre au besoin de l’enfant quand il va naitre. Le savais-tu?


Tsé quand on parle de Mommy brain, c’est vrai. On perd de la matière grise dans certaines régions du cerveau, ce qui fait qu’on est plus sujette à perdre la mémoire ou chercher ses mots.


Et ça dure 2 ans après l’accouchement (si tu veux mon avis plus longtemps, j’en souffre encore!)


Sans compter toutes les inquiétudes qu’on se fait pour nos amours. À n’importe quelle âge, toute notre vie, on s’inquiète pour nos enfants. On les aimes tellement, c’est sûr qu’on veut qu’ils soient heureux, bien et en sécurité.


Rajoute là-dessus le manque de sommeil quand les enfants sont jeunes ou la charge mentale de 3 ados qui ont chacuns des hobies et des sports particuliers et pas encore de permis de conduire, on peut rapidement se déconnecter de soi et devenir une poule pas tête qui ne sait plus qui elle est.


Alors comment on peut rester connectée à soi avec cette grande charge mentale?


Ben, on commence par observer à quel point on est dans notre tête.

On le note sans le juger.


Et ensuite, on essaie de revenir dans le ici et maintenant.

Comment?


Par de la respiration, c’est toujours winners. N’importe quelle technique c’est bon.


Par du mouvement en pleine conscience, aussi.


Faire n’importe quoi en « punchant » présent va nous permettre de vivre mieux connectée, présente à soi et surtout présente pour les moments magiques que nos enfants nous font vivre, toujours pas surprise hein? Tsé la petite phrase qui te fait éclater de rire et hop, tu te rappelles pourquoi tu les aimes tant et qu’il faut que tu en profites!


Alors pour être une maman présente à soi et aux autres, rappelles-toi de revenir dans le ici et maintenant une fois de temps en temps, c’est la clé pour calmer ce cerveau fou qui te compare ou te projette tout le temps dans l’avenir (allo l’anxiété) .


Je te donne un dernier petit truc pour revenir dans le ici et maintenant.


Arrêtes-toi et nomme 5 choses que tu observes autour de toi. N’importe quoi.


Tu m’en donneras des nouvelles comment ça te permet de revenir dans le ici et maintenant.




Deuxième petit pas : Donner de l'amour à ton body (et à toi en même temps).


Quelle maman ne traine aucun petit inconfort qu’elle a ramassé pendant sa grossesse ou après?


« Audrey, depuis que j’ai accouché mon nerf sciatique me repogne des fois, c’est pas le fun…


Mon dernier a 20 ans et j’ai encore des fuites urinaires qui ont commencé après ma première grossesse…


J’ai des lourdeurs dans le vagin et je me demande si je vais recommencer à courrir un jour…


Ça me tente pas de pas être capable de suivre mes gars quand on va jouer au parc...


J’ai envie de faire de la rando avec ma dernière en pack sac mais je sens pas que j’ai la force physique…. »


Une grossesse ça te change un body, oui, mais c’est en même temps un beau cadeau, ça te dit que ton corps est précieux et qu’il a besoin que tu te connectes à lui!


D’abord sache que, le post-natal, ce n’est pas bien, pas mal, c’est juste une réalité.


Une réalité pour nous permettre de se reconnecter à son corps et devenir encore plus incarnée et puissante dans son body!


Combien de Ladies j’ai accompagné qui se sont mises à changer dans leur corps pour le mieux après bébé? Plein!


Sache que ton corps te parle et il veut que tu le mettes en mouvement.


Pour que tu sois plus libre dans ton corps oui et dans ta vie. Plus « groundé » Plus présente à toi.


Et peu importe l’âge de tes enfants, il n’est jamais trop tard pour te choisir et faire ce pas.


Adoucir ce qui est trop tendu, douloureux, te retrouver en tant que femme dans ton corps, libérer les tensions trop intenses et remettre de la tension où c’est nécessaire.


Bien sûr, prendre soin de ce périnée qui a soutenu 9 mois la vie et qui te soutien à chaque instant.


Pour être la maman que tu veux être et bien vieillir. En joie tonique.

Et épater tes enfants une fois de temps en temps avec un regardez maman aussi est capable! 😉


Alors une maman connectée, c’est aussi une maman qui se choisi et se met en mouvement. Qui se donne les outils pour vivre le plus librement et confortablement dans son corps qu’elle propulse et anime de joie et d’amour!




Troisième petit pas : écouter son cœur


Quand ma fille a commencé à faire des crises de bacon vers 3 ans pour des niaiseries, ma mère me disait de ne pas la laisser faire et de montrer mon autorité, de ne pas céder, parce qu’à l’école, elle ne pourra pas faire tout ce qu’elle veut.


Je l’ai écouté au début, mais j’ai vite réalisé que les crises de ma fille arrivaient beaucoup quand MOI je n’étais pas bien et que si je résistais, c’était pire.


Quand elle est en crise et que je réussi à me connecter à mon cœur, à ne pas laisser les émotions et l’exaspération prendre le dessus, je réalise souvent qu’elle a un besoin à combler ou un trop plein à vider.


Souvent, elle a besoin de moi, d’amour, d’attention ou que je sois disponible pour elle. L’opposé des conseils de ma mère. (Sorry mom!)


Dès que je me connecte à mon cœur, je sais quoi faire avec mon enfant.


Je sais ce que j’ai de besoin et je comprends mieux ce qu’elle a de besoin.


Notre relation est plus harmonieuse et douce. Dans l’amour et la bienveillance.


Être une maman connectée, c’est aussi être connectée à son cœur. Pour soi, savoir ce qu'on veut et aussi pour les autres.


Faire de la place dans sa tête va aider à entendre son cœur. Se mettre en mouvement et être dans son corps aussi. C’est pas pour rien que je dis tout le temps que toute est dans toute! En faisant le premier et le deuxième petit pas, tu te facilites la vie pour ce troisième pas!


Et comment être connecté à son cœur?


Perso, la méditation m’aide beaucoup à faire taire le brouhaha et à écouter mon cœur.

Ensuite, j’ai plus de facilité à entendre ceux des autres.


Écrire aussi aide à sortir le méchant pour se faire de la place.

Quand on est prise par surprise et que ça déborde, laisser les émotions couler pour ensuite entendre le message qu’il y avait derrière va être essentiel.


Bon, je sais c’est ben beau sur papier, mais quand il est 18h qu’un a faim, que l’autre ne met pas la table, que l’eau pour les pâtes boue alors que la dernière fait le bacon par terre, après ta journée de travail, c’est pas facile!


C’est pour ça que faire un petit pas à tous les jours va faire une différence dans ce temps-là.


Et qu’être bienveillante avec toi va être essentiel. Parce que c’est en échappant la poque qu’on peut constater et choisir de faire autre chose la fois suivante. Il n'y a jamais d'erreur, seulement des apprentissages.




Alors voilà ce que c’est pour moi une maman connectée. Une maman qui se permet d’unir sa tête, son corps et son cœur pour être pleinement elle-même et mieux partager ce elle-même avec sa famille et ses enfants.


Être mère c’est un des nombreux chapeaux que porte les femmes. C’est un rôle à vie, mais qui peut tellement nous apprendre sur nous et sur notre connexion! On accompagne nos enfants à grandir et à devenir de belles personnes et sans le savoir, ils font la même chose avec nous!

46 vues

Commentaires


bottom of page